Horaires

Du lundi au Vendredi

De 9 h à 12h30  / 13h30 à 17h30

Contact

07-64-24-37-46

contact@seniors-en-tete.fr

Seniors en Tête est adhérent  à la coopérative  Hexa Coop  permettant à ses clients particuliers et professionnels et bénéficier d'un crédit d'impôt sur les prestations éligibles au statut des services à la personne.

Bonne nouvelle  : A partir de 2022, vous n'aurez plus à avancer les frais dans le cadre des services à la personne.

 Seniors fragilisés

Seniors en tête

07.64.24.37.46

contact@seniors-en-tete.fr

Site créé par Eloïse Lignereux  - Seniors en tête est une marque déposée

Qu'est ce qu'un senior fragilisé ? 

Les seniors en situation de "fragilité" sont vulnérables, d'un point de vue médical et social mais ils ne sont pas dépendants.

 

Une personne dépendante a besoin de l'aide constante d'un tiers pour tous les actes de la vie quotidienne ce qui n'est pas le cas d'un senior fragilisé dont la perte d'autonomie est légère à modérée.

 

En d'autres termes, les seniors en situation de "fragilité" ne sont ni en pleine forme physique ou psychique, ni dépendants. Ils sont l'entre-deux.

 

 

Pourquoi prendre en charge rapidement les seniors ? 

Les seniors fragilisés sont à risque dans un avenir, plus ou moins proche de devenir dépendants, si les premiers signes de fragilité ne sont pas traités à temps.

 

Trop souvent, certaines idées reçues persistent : " c'est normal à son âge ". Les fragilités sont attribuées à tort au vieillissement normal et irréversible. Or, en détectant et en traitant précocement ces fragilités, celles-ci sont généralement  réversibles. D'où l'importance, d'agir rapidement lors de l’apparition des premiers signes.

 

A savoir

 

Plus la perte d'autonomie d'une personne âgée est importante plus :

 

  • Les chances de se maintenir à domicile sont faibles,
  • L'efficacité des actions proposées par les professionnels diminue,
  • L'investissement des proches aidants et des professionnels augmente, tout comme le risque d'épuisement,
  • Le coût financier est important, 

 

En prenant rapidement en charge votre proche, vous avez tout à y gagner.

 

En temps, en énergie, en qualité de vie, en qualité du service rendu à votre proche et vous contribuez à votre échelle, à l'amélioration des conditions de travail des professionnels du maintien à domicile qui sont à fort risque d'épuisement et largement touchés par les accidents du travail.

 

Plus la situation au domicile est complexe, plus votre proche est dépendant, plus cela demande un fort investissement pour tous.

 

Agir rapidement, est un acte bienveillant pour tous

 

 

Comment repérer un senior fragilisé ? 

Quelques signes doivent vous alerter : 

 

  • Des difficultés pour réaliser les activités du quotidien,
  • Des difficultés pour se déplacer,
  • Une perte de poids inexpliquée,
  • Des pertes de mémoire,
  • Une baisse de moral non liée à un évènement pouvant l'expliquer,
  • Une ou des chutes,
  • Une hospitalisation survenue au cours des derniers mois,

 

Il à noter que cette liste est non exhaustive mais donne une première indication.

 

Si vous vous reconnaissez ou reconnaissez l'un de vos proches dans un ou plusieurs de ces critères, n'hésitez pas à prendre contact avec votre assistante personnelle d'autonomie.

 

 

 

 

Quand et pourquoi demander l'intervention d'une assistante personnelle d'autonomie ?

Au delà, de son expertise en gestion de la vie quotidienne, l'assistante personnelle d'autonomie est aussi une experte en prévention de la dépendance et une précieuse alliée au maintien à domicile.

 

En effet, l'assistante personnelle d'autonomie est formée pour repérer les signes d'une fragilité pouvant engendrer à terme une perte d'autonomie conséquente. Elle est en mesure d'agir précocement en trouvant les solutions les plus adaptées et éviter ainsi une dégradation de l'autonomie.

 

En faisant appel à une assistante personnelle d'autonomie vous avez à vos côtés une professionnelle expérimentée capable à la fois d'apporter une aide concrète à la vie quotidienne et prévenir les difficultés liées à l'avancée en âge et/ou aux pathologies dégénératives.

 

 

 

 

Une étude menée par la CNAV (Caisse nationale d'assurance Vieillesse ) indique qu’un quart des personnes de 75 ans et plus, des GIR 6 et deux tiers des GIR 5 sont fragiles*.

 * Journée Nationale de l’Action Sociale Retraite 2017